Like JdR
JdR

JdR sur table like 2021

2021 bye bye et merci ! Merci parce que c’était pas mal par rapport aux deux dernières années ! Des bonnes surprises, des Financements Participatifs qui se sont terminés, des perspectives de traductions de JdRs « de qualité ».
Le seul point noir reste l’effarante domination du système de la 5e et sa production pléthorique. La plupart des grognards n’aiment pas cette édition. Molle du genoux sans un kilo d’options qui finalement la transfigurent plus ou moins totalement, sans WAHOU ébouriffant. Je n’en peux plus de voir des suppléments sortir à gogo jusqu’à l’indigestion. Mais de toute façon c’est l’embargo total de mon côté au profit de Hack OSR ou d’un IC RPG bien mieux et plus ludiques.

En résumé :

  • Meilleur année que 2019 et 2020.
  • Des bonnes surprises.
  • Horriblement las du système de la 5e !

JdRs DU PRESENT QUI OCCUPENT LA PLACE EN 2021
Année vraiment enthousiasmante, non pas avec des révolutions, mais des systèmes efficaces, souvent malins, pour certains rapides à prendre en main. Plus de plaisir que lors des deux années précédentes.

  • Zweihänder VO : en attendant la VF chez AKILEOS, et quelques séances à base d’un module de Snorri, la VO a prouvé la robustesse de sa simulation, son « gritty » redoutable mais gérable sans un TPK toutes les heures, et bien entendu son style graphique magnifique. Peut être avec deux trois petits hacks, ça pourrait devenir le système de difficulté moyenne à-tout-faire en Med-Fan ! Ca reste cependant un ouvrage intimidant par son volume de lecture et un système de difficulté intermédiaire qui demande un peu d’investissement et une ou deux séances de prise en main. Mais il y a tout de même beaucoup de gras ! et le nouveau Brigandyne pointe son nez nettement plus aquilin.
  • Cortex Prime VO : il revient de loin celui là. Notre premier rendez-vous avait frôlé le fiasco. Mais il faut bien le dire nous ne parlions pas alors la même langue. Il a fallu un de nos grognards pour s’accrocher et tenter le double saut périlleux en adaptant le Cortex Prime pour un Mega Dungeon, et pas n’importe lequel : The Hall of Arden Vul.
    Après une dizaine de séances nous parlons enfin la même langue et le pari de « speed run » dans un Mega Dungeon est assez bien réussi. Disons que le Cortex nous a permis d’expédier les combats tout en laissant la part belle au narratif. Nous reparlerons un jour de The Hall of Arden Vul car il nous offre un énorme roleplay (du moins tel qu’on l’aborde), réduisant le côté Portes-Monstres-Trésors au cercle secondaire de son intérêt.
    Pour ce qui est du Cortex : C’est plaisant certes mais je garde une certaine réserve sur ses statistiques ainsi que la difficulté à construire des oppositions solides, nuancées et équilibrées. Je ne trouve pas le choix de dés si passionnant et tactique que cela. Nous avons tendance à répéter inlassablement les mêmes combinaisons de dés et les aspects dits « modulaires » utilisent finalement les mêmes mécaniques comme ses concurrents. Et quelque part, la préparation orale de la scène n’est pas plus rapide ou fun qu’avec un FATE ou qu’un quick combat de SWADE. Néanmoins le Cortex Prime a une couleur bien à lui mais je ne suis toujours pas certains d’en faire mon « quatre heure » car je le trouve parfois inutilement complexe et verbeux par rapport à sa solution de simulation basée sur la manipulation de dés. Quand à l’aspect narratif/imagination, je reste bien plus amusé par FATE et ses aspects ou par un Cypher et les intrusions ou bien entendu un Genesys et ses triomphe-désastre-avantage/désavantage.
  • Altered State VO : ben tient avec la Master Edition de ICRPG, voilà, qu’après la très bonne surprise de l’année dernière que fut Neon City Overdrive (vite une VF ! et surtout la sortie de FU V2 qui semble stagner malheureusement), j’ai mis à l’honneur cet Altered Sate à base d’Index Card RPG. Du cyberpunk harboiled qui nous a procuré d’excellentes séances. Il a su se faire léger et discret tout en soulignant à l’aide des mécaniques astucieuses de l’Index Card, la part d’action et de suspens voulue dans un monde étendu par votre serviteur en mixant plusieurs settings cyberpunk. Disons le l’Index Card RPG s’impose de plus en plus comme la pâte à modeler couleur d20 tendance DD la plus concluante pour moi. De plus la fan base propose de très intéressantes variations ou adaptations. Une vraie perle que cette Master Edition !
    Parmi les meilleurs sensations de jeu « action-bourrin » de cette année.
  • Unbound VO : inattendu car acheter à l’instinct. L’OVNI de cette année surtout pour sa philosophie de jeu. On fera un article, mais sachez que le système utilise uniquement des cartes à jouer et permet de créer des mondes complets à partir des réponses des joueurs concernant leurs personnages. Et ce pour tous les genres. La simulation mêle tactique et narration avec une orientation combat Pulp avant tout. C’est assez original et joliment mis en page pour avoir droit de citer en 2021. Mais pas vraiment testé sur une vraie séance …
  • Abstract Dungeon VF : on a fait un post-apo en 3 séances. Moi j’aime la gestion et l’attrition (Cypher System oblige). C’est une saveur intéressante à la table. Comme plan B, Abstract peut faire l’affaire mais cela ne conviendra pas à tout le monde.
  • Whitehack V3 : voir La Bonne Surprise pour cette année ! 
  • et toujours Ars Magica pour les alliances, DCC RPG pour l’ensemble de son oeuvre mais surtout et avant tout pour ses modules, Fate pour tout faire avec énormément de souplesse et de rapidité, GENESYS parce que finalement il fait tout bien en tant que parfaite synthèse de plein d’influences – et l’appli pour les dés est gratuite maintenant donc aucune raison de s’en priver, SWADE comme pour Fate il sait tout faire,…, et Dungeon Worlds avec en Terres Sauvages pour du Oltrée !

LES DÉCEPTIONS DE L’ANNÉE 2020 
Castle Falkenstein : soyons clair, CF reste un jeu incroyable que j’affectionne. Mais je reste assez déçu de la version française dans sa présentation. Un Noir et Blanc tristouille (une histoire de droit sur la couleur qui est franchement désolante), difficile à lire avec parfois un fond gris sans grande valeur esthétique ajoutée. Une grosse déception de forme mais pas de fond, entendons nous bien. Mais une déception tout de même alors que le « perfect » était possible.
Note : j’ai lu d’autres appréciations de la forme qui louent l’effort de l’éditeur. J’en suis conscient mais je reste affreusement nostalgique de la version couleur.

Twilight 2000 : j’étais, nous étions, très hypés par la version de Free League Publishing. Mais le pdf m’est tombé des mains. Je n’ai pas aimé la maquette, l’ambiance graphique, les règles. Une grosse déception comme pour presque tout ce que fait cet éditeur, à mon avis. Totalement surcoté ! Certainement la dernière dois que je suis cet éditeur.

SYSTÈMES GÉNÉRIQUES PRÉFÉRÉS POUR JdR EN 2020.

EN 2021 nous avons le plus joué avec les systèmes génériques suivants :

  • Le Cortex Prime : un système globalement plaisant, assez original et qui à sa propre musique de jeu avec une orientation narrative. Mais le travail d’adaptation semble tout de même assez important et comme je le disais plus haut, j’aime moyennement les statistiques ainsi que l’échelle de puissance. Y’a comme un truc qui colle pas… Je suis curieux de découvrir l’adaptation des « Maîtres de l’Univers »…
  • Index Card RPG Master Edition : cette édition coche le petit plaisir des version A5 qui font tout y compris servir le café avec simplicité et ingéniosité sans prise de tête. Pour jouer en à la place de la 5e avec la chaîne de dés classiques de DD c’est sympa à l’apéro.
  • SWADE : pour un brin d’heroic fantasy et du contemporain. Toujours efficace. On aime la jouer tactique et SWADE propose un niveau moyen parfait pour notre style de jeu. Et on ne comprend toujours pas l’acrimonie que développe l’une des membres du PODCAST ANONYME envers ce système ! De plus la version Pathfinder est vraiment bine pensée !
  • Fate : pas d’Ars Magica version Fate en 2021, mais trois longues séances supplémentaires du Hârn (VF par le Grümph) avec toujours la même adaptation Fate toute prête trouvée sur le net. Ça tourne, mais je pense que ce contexte de jeu serait tout aussi bien avec un Swade ou un Genesys Gritty ou un openD100 nouvelle version ou un Questworld pourquoi pas. Et j’allais oublier … un peu de Mindjammer en début d’année.
  • Cypher System (module Horror) : je m’accroche d’amour au Cypher System tellement c’est confort pour la maîtrise et l’impro (note : le supplément Super Hero « Claim de sky » sortie début décembre est à mon goût mais sans plus). 
    Les grognards joueurs suivent le move de ce système avec un plus d’entrain cette année, surtout en version Horreur bien létale, au travers d’une petite série de séances bien sanglantes encore à base de vieux modules CHILL.
  • Genesys : deux longues séances de Pulp sur un arc auto-contenu avec nos persos habituels. Une mécanique qui agrège plusieurs influences appréciables. Injustement ignoré ou craint, je lui reste fidèle encore un peu mais côté MJ c’est vraiment non.
  • et surprise ! Unbound qui se veut multiversel ET A BASE DE CARTE A JOUER. On a plutôt fait des essais que des vraies parties. C’est pas mal dans l’esprit création de monde. Bon je pense que l’on ne poursuivra pas sur la lancée car question système générique ça déborde.

JdRs DU PASSE QUI SE SONT RAPPELÉS A MON BON SOUVENIR EN 2021

Traveller : j’ai eu envie de repiquer à l’univers. J’avoue que la dernière version de Mongoose me fait de l’œil. Je pourrais me perdre dans Traveller… un jour la bascule se fera peut être. Mais c’est tout de même un pensum.

UNIVERS/MODULES DE JEU POUR 2020

  • DODECAEDRE – toujours là VF : on développe toujours nos personnages dans le monde imaginé par sieur Snorri. Comme en 2019 nous sommes restés essentiellement sur l’excellent Blood & Treasure V2) avec un intermède Zweihänder de bon goût.
  • Modules CHILL première édition VF : furent adaptés et appréciés.

JdR DE DEUXIÈME PARTIE DE SOIRÉE QUE J’AURAIS AIME JOUER EN 2021
Timewatch : ben oui cette année j’avais des envies de patrouille temporelle et Timewatch avec son système Gumshoe m’a rappelait de bons souvenirs.

JdR MÉCONNUS QUI MÉRITENT LE DÉTOUR EN 2021

  • Suldokar’Wake VO : une claque tellement il y a de bonnes idées dans ce jdr du créateur de Whitehack. Juste dommage que cela soit un « planetary RPG » et non du space opera RPG.
Suldokar's Wake

Le(s) COMBOS JdR IMPROBABLE(S) DE 2021

  • Altered State + Rift (hack ICRPG)  : c’est dire si cette campagne mélange parfaitement les genres, sachant que IC RPG propose une adaptation de RIFT par un fan. Du gros rôle qui tache…

La BONNE SURPRISE DE L’ANNEE 2021

  • Le Whitehack V3 : dans ma recherche de système compressé mais au potentiel infini, cette V3 m’a comblée !!! C’est une base Hack OSR, mais c’est le COUP DE COEUR CLAIR ET NET de cette année (voir les articles).

L’OEIL SUR UN OUTSIDER

  • Black Sword, Cursed et Fléaux de Kobayachi VO et VF : l’auteur nous lâche trois productions parfaitement ciselées comme à son habitude. J’aime sans condition. Outsider d’un Beast & Barbarians ou d’un Barbarians of Lemuria d’un côté, d’un Warhammer / Wasburg de l’autre, en passant par un Horror au large spectre croisé Knave. Chapeau Bas ! Et ne manquez pas la version amélioré de FLEAUX !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *